Le tournage du 8ème long métrage de Sébastien Betbeder Les Braves, produit par Envie de Tempête Productions et soutenu par Pictanovo, vient de se terminer en région Hauts-de-France.
L’occasion pour nous de revenir sur ce film et de découvrir les photos du tournage !

Un court métrage qui se développe en long métrage
Réalisateur habitué aux deux genres, Sébastien Betbeder passe du court au long au fil de ses envies et des sujets qu’il souhaite traiter. Avec Les Braves le processus est différent puisqu’il a gardé la trame narrative de son dernier court métrage pour l’adapter au format long.

Sébastien Betbeder a réalisé Jusqu’à l’os, un court métrage tourné en grande partie à Amiens et présélectionné aux César 2021, au Festival de Clermont-Ferrand 2020 et Prix du public au festival du moyen-métrage de Brive.
C’est à la suite de ce tournage et après la rencontre avec le musicien amiénois Usé, personnage principal du film, qu’il a souhaité poursuivre l’aventure pour emmener ces personnages sur grand écran !

Le producteur Frédéric Dubreuil explique « Sébastien a souhaité, après l’expérience déterminante et réjouissante du court métrage Jusqu’à l’os, retrouver ses personnages en développant un récit plus vaste et en bouleversant, par cette construction en deux temps, son mode d’écriture ».

Voici l’histoire du film :
Thomas vit à Amiens. Il est journaliste au Courrier Picard. Entre deux faits divers, on lui propose de faire le portrait d’Usé, figure locale incontournable, musicien atypique et ancien candidat à l’élection municipale avec son parti, le Parti Sans Cible. Tandis que les deux hommes (qui physiquement se ressemblent étrangement) apprennent à mieux se connaître, ils découvrent, dans une rue sordide d’Amiens, le corps inanimé de Jojo. Lorsque ce dernier ressuscite sous leurs yeux, leurs existences se retrouvent bouleversées…

Cette écriture en deux temps permet un traitement original de l’histoire, comme l’explique le producteur « Les personnages et les situations inattendues qui sont nés de cette écriture et de ce processus sont la promesse d’un film original, drôle et inscrit dans l’époque ».
Il précise « Les Braves se revendique tout à la fois comme une comédie d’auteur et un récit d’aventure. Le ton libre et enlevé qui accueille le récit a permis de donner naissance à des protagonistes détonants et attachants ».

Sébastien Bedbeder nous adresse un témoignage sur ces impressions de tournage et nous l’en remercions : « Après le tournage de Jusqu'à l'os à l'été 2019 sous la canicule, l'exploration hivernale de la Côte d'Opale et de la Picardie fut une autre épreuve, mais tout aussi intense et réjouissante. Encore un grand merci à toutes les personnes qui nous ont ouvert leurs portes, pour accueillir le temps d'une journée ou plus l'un des décors de notre film ! Merci à tous ceux qui, d'une manière ou d'une autre, ont apporté leur pierre à cet édifice.
Nous avons hâte de débuter le montage et de vous faire rencontrer ces Braves ! En espérant qu'avant cela, nous puissions retrouver le plus tôt possible, le chemin des salles... »
Sébastien Betbeder et l'équipe d'Envie de Tempête

Après un court métrage aussi réussi, nous sommes impatients de pouvoir redécouvrir ces personnages et les voir évoluer désormais au cinéma !

 

© Acap-Pole Régional Image Gael Clariana / Envie de Tempête Productions

© Acap-Pole Régional Image Gael Clariana / Envie de Tempête Productions

© Acap-Pole Régional Image Gael Clariana / Envie de Tempête Productions

© Acap-Pole Régional Image Gael Clariana / Envie de Tempête Productions

Le comédien Thomas Scimeca © Envie de Tempête Productions

Usé © Envie de Tempête Productions

Tournage © Envie de Tempête Productions

Tournage © Envie de Tempête Productions

Tournage © Envie de Tempête Productions

Tournage © Envie de Tempête Productions

Tournage © Envie de Tempête Productions

© Acap-Pole Régional Image Gael Clariana / Envie de Tempête Productions

 

 

Votre navigateur est dépassé

Veuillez mettre à jour votre navigateur. mettre à jour