Une série noire pour ARTE !

Un scénario haletant, des acteurs que l’on adore voir à l’écran, des décors aux quatre coins de la région, la série Les papillons noirs promet d’être captivante !

Il aura fallu 8 semaines de tournage dans les Hauts-de-France (puis deux autres en Occitanie) pour réaliser les 6 épisodes que comptent la série écrite par Bruno Merle (Felicità, Héros) et Olivier Abbou (Maroni saison 1 et 2), réalisée par Olivier Abbou, produite par Myriam Gharbi-de Vasselot et Julien Dewolf (GMT Productions-Mediawan), Matthieu Elkaim, Olivier Abbou et Bruno Merle (Jack n’a qu’un œil) et soutenue par Pictanovo.

Ce thriller sombre suit Adrien (Nicolas Duvauchelle) auteur tourmenté d’un premier roman à succès, en mal d’inspirations pour écrire le suivant et qui, en attendant, exerce la profession de "nègre pour inconnus", rédigeant la vie d'anonymes.
Albert Desiderio (Niels Arestrup / Axel Granberger en jeune Albert) l’appelle un jour pour lui raconter sa grande histoire d’amour avec Solange (Alyzée Costes). Mais le récit du vieil homme prend très vite une autre tournure et cache en réalité l’histoire passionnelle et sombre d’un couple de serial killers.
Entre fascination et répulsion, Adrien doit se rendre à l’évidence : ce "roman" a tout pour être bon, pourquoi ne pas se l’approprier ? Mais l’écrivain découvre qu’Albert ne l’a pas choisi par hasard…

Sami Bouajila, récompensé du César du Meilleur acteur, Brigitte Catillon (Un cœur en hiver), Marie Denardaud (HPI), Henny Reents, Lola Creton et Alice Belaïdi, révélation de la série Hippocrate, complètent le casting.

Un tournage aux 4 coins de la région

Le réalisateur Olivier Abbou et ses producteurs connaissaient déjà la région, puisqu’ils y ont tourné Furie, le deuxième long métrage d’Olivier Abbou, ainsi que Les Disparus de Valenciennes (France 3).
Nous avons eu l’occasion de tourner à plusieurs reprises des films tv / ciné et nous avons pu apprécier la chaleur, le professionnalisme, et la qualité de l’accueil des équipes régionales, précisent Matthieu Elkaim (Jack n’a qu’un œil) et Myriam Gharbi-de Vasselot (GMT Productions).

Ils ont pu trouver leurs décors principaux en région et ainsi mettre en opposition deux mondes : celui des technopoles et celui du milieu rural : Lille, Roubaix, Tourcoing, Cassel (59), Béthune (62) et Bruay-la-Buissière (62) sont les principaux lieux de tournage. Ajoutée à cela, la maison d’Albert, lieu de confessions, se trouve à Hendecourt les Cagnicourt (62).
Les producteurs ajoutent : Visuellement, artistiquement, de par la diversité de ses paysages et de ses décors de caractère, de nos besoins ville/campagne/mer, la région Hauts-de-France offre un très bel écrin à nos "Papillons Noirs".

Le tournage se terminant prochainement, il faudra encore patienter avant de découvrir sur ARTE cette odyssée passionnelle et sanglante. Nous avons hâte !

© GMT Productions

© GMT Productions

 

© Nicolas Roucou - GMT productions

Tournage dans la forêt de Morbecque © GMT Productions

 

Tournage dans la forêt de Morbecque © GMT Productions

 

© Nicolas Roucou - GMT productions

Tournage dans la forêt de Morbecque © GMT Productions

Tournage à Cassel dans les années 70 © GMT Productions

Tournage à Cassel dans les années 70 © GMT Productions

Votre navigateur est dépassé

Veuillez mettre à jour votre navigateur. mettre à jour